Numéro 42: Vivre, écrire, penser, enseigner

Vivre, écrire, penser, enseigner

1er janvier 2017

À l’heure où la recherche-création en Lettres attire de plus en plus d’étudiants universitaires, ce numéro de Contre-jour vise à questionner les tensions ou la fertilité des rapports entre la création littéraire, la réflexion intellectuelle et l’enseignement et, de façon plus large, à interroger la situation politique de l’écrivain, ébranlée par une dévalorisation de la culture et du rôle des humanités au sein de l’université.
Comment l’écrivain professeur et/ou chercheur parvient-il à concilier écriture, enseignement et réflexion? Comment se met en oeuvre la résistance de l’écriture au sein de l’institution et du politique aujourd’hui? Comment trouver la chambre à soi qui permet la création? Quelles sont les pratiques qui parviennent à mettre en place une « recherche-création » vivante? En particulier, comment s’articulent les pratiques actuelles de l’essai littéraire (essais, carnets, blogues, etc.)? Pourraient-elles parvenir à la périlleuse conciliation entre vie, réflexion et création? Parviendrait-elles à maintenir la création, et sa liberté, en initiant une pratique qui conjugue imagination et pensée?